Le Gros Canelé et sa Glace

10.00 

L’origine des canelés est incertaine mais la recette est intimement liée à l’histoire de la ville de Bordeaux. On raconte que les jaunes d’oeufs, dès le XVIème siècle étaient récupérés par les sœurs du couvent des Annonciades (rue Magendie, derrière l’Eglise Ste Eulalie). Les châteaux viticoles utilisaient alors abondamment les blancs d’œufs pour assouplir et clarifier les vins rouges lors de la vinification. Les jaunes, donnés au couvent, servaient à la confection de pâtisseries. Rien n’indique réellement que l’origine de cette gourmandise bordelaise soit due aux religieuses mais l’histoire est jolie.
Le rhum et la vanille, indispensables à la recette aujourd’hui, font leur entrée à Bordeaux par le commerce triangulaire vers la fin du XVIIème siècle. Il a fallu le vin et un commerce odieux pour que naisse le canelé sur notre terroir.

Une recette qui comme beaucoup d’autres doit sa création à la croisée des routes commerciales empruntées par les produits. Il s’implante dans le paysage culinaire de la ville au XXème siècle et fait son entrée chez quelques pâtissiers et dans les restaurants dès les années 60, notamment grâce à Jean-Marie Amat qui le proposait en mignardise avec le café. En 1985, une confrèrie est créée. Aujourd’hui, il connaît des adeptes dans le monde entier.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Gros Canelé et sa Glace”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *